Une carrière comme évaluateur agréé peut vous ouvrir les portes sur une panoplie d’opportunités enrichissantes et stimulantes. Dans cette section, découvrez si le titre d’É.A. est fait pour vous !

Un travail passionnant pour les esprits curieux

Le travail de l’évaluateur agréé consiste à formuler une opinion impartiale et motivée de la valeur d’un bien ou d’un droit immobilier à une date donnée. La démarche de l’évaluateur agréé se fonde sur l’examen méthodique du marché afin d’en tirer des conclusions objectives. Il doit pouvoir rassembler tous les éléments nécessaires à l’évaluation de ce bien, compiler ses observations et ses données, générer un rapport pour son client, rencontrer divers intervenants (clients, associés, banquiers, avocats, etc.) C’est un travail passionnant pour celles et ceux qui ont un esprit curieux, analytique, éclectique, minutieux. 

Une profession diversifiée

Dans son travail, l’évaluateur agréé fait appel à des connaissances très diversifiées en matière de gestion, de droit, de mathématique et de finance liés au secteur de l’immobilier. Mais être évaluateur agréé, c’est aussi la possibilité d’avoir plusieurs vies dans une seule carrière ! En effet, selon le domaine d’évaluation, un évaluateur agréé réalise une grande diversité de tâches, dont :

Les évaluateurs agréés se répartissent dans plusieurs secteurs d’activités :

L’évaluateur agréé exerce sa profession en pratique privée ou publique, pour le bénéfice de personnes, d’entreprises, d’institutions et de gouvernements. Les champs d’intervention de l’évaluateur agréé sont diversifiés: évaluation de propriétés résidentielles, commerciales, industrielles, institutionnelles et agricoles, aux fins de financement, de fiscalité, d’assurance, d’expropriation, etc.

L’évaluation municipale (confection de rôles) est aussi un secteur important d’activités professionnelles.

L’évaluateur agréé peut agir également comme conseiller, notamment en réalisant des études de marché ou en gérant des portefeuilles immobiliers.

Les municipalités, les bureaux privés, les institutions financières, les ministères tels Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et le ministère des Transports du Québec, les firmes de comptables, les compagnies d’assurances, la Société canadienne d’hypothèques et de logement, Financement agricole Canada, la Société québécoise des infrastructures, la Caisse de dépôt et placement du Québec, Hydro-Québec sont des employeurs types.

Jetez un coup d’œil au portrait de la profession pour en apprendre davantage sur les nombreux secteurs d’activités des évaluateurs agréés.

Finalement, dans sa pratique, l’évaluateur agréé est appelé à côtoyer d’autres professionnels. Ainsi, il accompagne l’avocat comme témoin expert au tribunal, il collabore avec des notaires dans les cas de règlement de succession, il conseille les comptables dans la gestion de portefeuilles immobiliers, etc. Ingénieurs, architectes, urbanistes et économistes sont autant de partenaires privilégiés pour l’évaluateur agréé.

Être un leader en immobilier

Les évaluateurs agréés interviennent à titre d’experts, aussi bien auprès des tribunaux administratifs, des autorités publiques et de chef de file mondiaux en matière d’immobilier. Les évaluateurs sont incontestablement des leaders en matière d’immobilier, reconnus par les autres professionnels du secteur pour leurs connaissances du marché, mais également des lois et normes qui le régissent. Étant un peu plus de 1 000 au Québec, les É.A. sont des acteurs incontournables dans la chaîne de l’acquisition et de la vente d’un bien immobilier, souvent mandatés par les institutions financières pour accorder les hypothèques. 

L’évaluateur agréé est reconnu pour fournir une opinion motivée, fiable et impartiale… ce qui en fait un conseiller immobilier précieux.

Une rémunération intéressante

Avec un salaire compétitif et des compétences reconnues partout, la profession d’évaluateur agréé représente une excellente opportunité de carrière!