L'Ordre des évaluateurs agréés du Québec appuie le projet de loi 401 en matière de copropriété divise

En savoir plus
Personne lisant un contrat de service

Avis de nomination

Mme Nathalie Parent, MAP, ASC, Adm.A., nouvelle directrice générale et secrétaire de l’Ordre

En savoir plus

AVIS À TOUS LES MEMBRES ASSURÉS

Communiqué 1 : renouvellement de votre assurance

En savoir plus

Avis aux membre

Rapport abrégé de type formulaire disponible sur le logiciel utilisé par les courtiers en évaluation

En savoir plus

Projet de loi 141: l'Ordre des évaluateurs agréés du Québec favorable au projet de loi… avec quelques réserves

En savoir plus

 

É.A. : UNE SIGNATURE, UNE GARANTIE

L’évaluateur agréé formule une opinion objective et motivée sur la valeur d’un bien ou d’un droit immobilier. Il procède à l’examen méthodique du marché immobilier et génère un rapport d’évaluation. Une évaluation immobilière est requise pour :

  • acheter, vendre, construire une propriété;
  • négocier un financement hypothécaire;
  • confectionner le rôle d’évaluation municipale;
  • contester l’évaluation municipale, s’il y a lieu;
  • une expropriation;
  • connaître la valeur assurable d’un bâtiment;
  • le fonds de prévoyance d’une copropriété;
  • etc.

L’évaluateur agréé est aussi un gestionnaire immobilier qui conseille son client sur la rentabilité et la croissance des actifs immobiliers.

L’Ordre des évaluateurs agréés a le mandat de protéger le public en surveillant la qualité des actes posés par ses membres. Il s’en acquitte en appliquant divers mécanismes de contrôle: les sanctions disciplinaires, l’inspection professionnelle, la réglementation (le Code de déontologie, les Normes de pratique professionnelle), la formation continue obligatoire, l’admission, l’assurance de la responsabilité professionnelle.